Conseils pour stopper ejaculation precoce

Plusieurs études montrent que parmi les hommes souffrant d’éjaculation précoce permanente :

90 % éjaculent en moins de une minute (et 30 à 40% en moins de 15 secondes),
10 % éjaculent entre une et trois minutes après la pénétration.

71% des hommes concernés par l’éjaculation précoce citent la frustration sexuelle comme une des conséquence de ce trouble qui touche un homme sur cinq au cours de la vie. Mais 66% n’ont jamais fait de recherche sur le sujet. Alors qu’il est possible de trouver de l’aide pour en finir avec cette souffrance , explique à metronews le professeur Pierre Costa, président de la Fédération française de sexologie et de santé .

Plus fréquente qu’on ne le dit et plus dévastatrice qu’on ne le croit, l’éjaculation précoce est un trouble sexuel sous-traité parce qu’il implique honte et stigmatisation. L’éjaculation précoce est souvent mal vécue pour l’homme. Il n’est pas rare que certains aient des comportements de repli, avec un profond sentiment d’échec. « L’homme peut être touché au plus profond de son être dans ce qui constitue pour lui une part de son identité : ses capacités sexuelles » explique notre expert.

L’éjaculation précoce ou prématurée est, avec la dysfonction érectile (= problèmes d’érection), le trouble de la sexualité masculine le plus fréquent. Ses causes sont variées : elles peuvent être psychologiques, comportementales, neurobiologiques ou génétiques.

Mettre un préservatif aide-t-il ?

Cela peut aider car le préservatif, surtout s’il est un peu épais, vient comme un rempart à la sensibilité au niveau du frein, juste sous le gland, et cela aide à éjaculer moins vite. D’ailleurs, certaines marques présentent des préservatifs dont la tête a été épaissie, afin de limiter les sensations uniquement à cet endroit.

Traitement de l’éjaculation précoce : la sexothérapie
Pour en sortir, le patient devra le plus souvent s’engager dans une sexothérapie. D’une durée variable, celle-ci vise à aider le patient à maîtriser son éjaculation. En parallèle, pour redonner rapidement confiance, le médecin dispose également de solutions médicamenteuses : antidépresseurs ou dérivés de la morphine par exemple. Connus pour leur capacité à retarder l’éjaculation, ces dérivés ne traitent pas les causes du problème.

3 exercices à réaliser dans l’intimité avec sa (son) partenaire

La méthode du « squeeze »
Lors d’un rapport sexuel, l’homme doit être particulièrement vigilant sur la montée de son excitation. Quand il sent que le plaisir monte très vite et qu’il est le point d’éjaculer, il doit se retirer de sa partenaire

La méthode du « stop and go »
Durant tout le rapport sexuel, l’homme se concentrera exclusivement sur son excitation en tentant d’en mesurer l’intensité

La méthode du « super périnée »
Cette méthode est différente des autres parce qu’elle n’est pas instantanée et demande de l’entrainement. Mais elle a des résultats durables ! Elle consiste en une musculation des muscles du périnée qui agissent lors de l’éjaculation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *